• Lipostructure des seins
 reconstruits après mastectomie

Lipostructure des seins
 reconstruits après mastectomie à Toulouse

Le docteur Lionel Foucras, chirurgien esthétique à Toulouse (Haute-Garonne) vous informe sur la lipostructure des seins reconstruits après mastectomie.

Cette technique est une greffe de graisse, ce qui signifie que la graisse doit être revascularisée par le milieu receveur. Les réinjections se font dans le muscle pectoral et sous la peau pour les reconstructions par prothèses, ou dans l'ensemble des plans tissulaires pour les reconstructions autologues (reconstruction utilisant ses propres tissus).

Applications de la lipostructure en reconstruction des seins

Il existe diverses façons de reconstruire un sein après une mastectomie. Elles sont réparties en trois groupes :

  • Par prothèse mammaire, posée le plus souvent derrière le muscle pectoral.
  • Par prothèse et lambeau : un transfert de muscle et de son enveloppe cutanée est effectué dans le sein ; l'implant, posé sous le muscle, vient combler le manque de volume.
  • Par lambeaux autologues, tissus prélevés sur le corps de la patiente.

 Les principaux lambeaux sont les suivants :
    • TRAM : la peau sous l’ombilic et un muscle abdominal sont prélevés. Le muscle et la peau sont implantés à la place du sein, retournés à 180°. Le DIEP est une variante, la peau abdominale est prélevée seule, sans muscle, la connexion se fait toujours par microchirurgie.
    • Lambeau de grand dorsal : 

le muscle grand dorsal est prélevé ainsi que sa graisse alentour et sa peau, et est transféré en région mammaire.

Chaque cas et chaque demande des patientes peuvent donc trouver un procédé adapté selon que la peau est lésée ou fine, selon que la reconstruction s'applique à un sein de volume plus ou moins important,... Pour chacune des situations exposées au chirurgien, il sera en mesure de proposer la meilleure option.

Bien que ces procédés soient tous très affinés, de légers défauts peuvent survenir, notamment au niveau de la symétrie de la poitrine (décolleté), de sa régularité, de son volume ou de sa projection, qui ne satisfont parfois pas pleinement la patiente. Ces défauts peuvent être atténués en déplaçant de la graisse de la patiente par lipostructure.

D’autre part, après mastectomie, la peau thoracique est souvent très affinée. Quelquefois, la radiothérapie a abimé cette peau fine. Une lipostructure de cette région peut redonner de l’épaisseur et de la souplesse à cette peau, permettant ainsi une reconstruction prothétique ultérieure. La lipostructure est dans ce cas une préparation à la reconstruction mammaire.

La lipostructure consiste à prélever des tissus graisseux de la patiente (cuisses, ventre, hanches, genoux selon les cas) et à les implanter dans le sein reconstruit ayant un défaut de volume, qu'il soit localisé (décolleté) ou général. On procède à une greffe tissulaire : les tissus d'accueil doivent revasculariser la graisse implantée.

Pour une reconstruction par implants, la graisse est introduite au niveau du pectoral et sous la peau. Pour une reconstruction autologue, elle est réinjectée de manière globale dans les tissus.

Le risque de survenue de kyste graisseux ou de cytostéatonécrose (échec de greffe) est faible car les procédés actuels de greffe graisseuse offrent la possibilité d'effectuer des réinjections harmonieuses avec un fort taux de prise.

La réinjection graisseuse peut être observée par radiologie sous forme de calcifications (dues à la cicatrisation des tissus). Des radiologues aguerris peuvent parfaitement déceler ces calcifications (micro ou macro) et les distinguer de celles survenant dans un cas de cancer du sein, en complétant l'examen par une échographie ou une IRM.

Un cancer du sein ne peut pas être occasionné par une greffe de graisse. En revanche, s'il en existait un, une récidive locale est toujours possible. Si une grosseur est constatée au niveau du sein et semble s'amplifier, et que les examens radiologiques ne permettent pas d'infirmer ou de confirmer sa nature, on procédera à des microbiopsies, pour avoir une certitude diagnostique.

Aujourd'hui, le diagnostic d'un cancer du sein par un radiologue spécialisé en imagerie mammaire n'est pas gêné par une lipostructure de la poitrine parfaitement réalisée par un chirurgien plasticien compétent et habitué à en pratiquer.

À noter que l'assurance-maladie prend en charge cette intervention qui est réalisée dans le cadre de la reconstruction.

Civilité

Les messages se sont pas lus en temps réel et aucun renseignement de nature médicale ne sera donné par email. De plus, l'adresse contact n'étant pas une adresse sécurisée, votre message et vos informations pourraient être lus par un tiers.
Pour la prise de rendez-vous merci de contacter le 05 67 77 51 36
Actualités
  • Vidéoforum de Plastie 2017
    Le docteur Lionel Foucras a participé au congrès Vidéoforum de Plastie 2017 qui s'est déroulé à Toulouse du 30 juin au 1er juillet 2017.
  • Déménagement dans les nouveaux locaux de la clinique
    Le docteur Foucras vous informe du déménagement dans les nouveaux locaux de la clinique.
  • Participation au congrès SOFCEP à Marseille
    Participation au congrès SOFCEP à Marseille
    Le Docteur Foucras a participé au 30ème congrès de la Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens (SOFCEP) qui s'est tenu à Marseille du 1er au 3 juin 2017.
Prendre rendez-vous
Prendre rendez-vous
Contactez-nous par téléphone
Contactez-nous au 05 67 77 51 36
Donnez votre avis sur Google
Donnez votre avis
Plan d'accès
Plan d'accès