• Complications potentielles de la plastie abdominale

Complications potentielles de la plastie abdominale

Le docteur Lionel Foucras, chirurgien esthétique à Toulouse (Haute-Garonne) vous informe sur les complications potentielles de la plastie abdominale.

Certaines complications relèvent du fait de l'anesthésie, d'autres du fait de l'opération même.

Concernant l'anesthésie : les patients sont informés des risques lors de la consultation avec le médecin anesthésiste.
Il faut garder à l'esprit que ces deux dernières décennies, les produits, les techniques et les procédés utilisés en anesthésie ont vraiment progressé.

Concernant la chirurgie même : les risques restent faibles mais pas nuls

Parmi ces possibles complications, on peut mentionner :

Complications thrombo-emboliques (phlébite, embolie pulmonaire)

Bien que rares, elles sont des complications graves. Une prévention sérieuse peut en minimiser les risques : lever précoce en post-opératoire, port de bas antithromboses, traitement anti-coagulant.

Hématome

Complication prématurée, survenant parfois dès les premières heures. Du sang peut s'accumuler sous la peau décollée. Le retour au bloc opératoire permettra d'écouler le sang et de traiter la cause.

Infection

Bien qu'exceptionnelle, elle nécessite parfois un retour un bloc opératoire pour un nettoyage, associée à une prise d'antibiotiques.

Ecoulement aqueux

Du liquide lymphatique peut s'amasser sous la peau du ventre, fréquemment accompagné d'un gros œdème, ce qui augmente momentanément le volume abdominal. Il s'atténue spontanément petit à petit le plus souvent. Une ponction est parfois nécessaire pour assécher ce type d'écoulement.

Nécrose de la peau

Un manque d'oxygène dans les tissus dus à une irrigation insuffisante de sang au niveau local est à l'origine de ce phénomène. Une tension trop forte, une infection, un fort tabagisme ou un hématome sont autant de facteurs augmentant le risque. Bien que rarissime, elle peut être très grave car elle peut, entre autres, entraîner une rupture des points. Il est alors nécessaire de retourner au bloc opératoire.

Fumer augmente le risque de complications chirurgicales de toute chirurgie. Arrêter de fumer 6-8 semaines avant l'intervention élimine ce risque supplémentaire.

Si vous fumez, parlez-en à votre médecin, votre chirurgien et votre anesthésiste ou appelez la ligne Tabac-Info-Service au 3989 pour vous aider à réduire les risques et mettre toutes les chances de votre côté.

Cicatrisations anormales

La phase de cicatrisation dure classiquement une année, à l’issue de laquelle les cicatrices sont le plus souvent très discrètes. Quelquefois, l'aspect des cicatrices peut diverger de ce qui était espéré : elles peuvent être adhérentes, rétractiles, dilatées, trop ou pas assez pigmentées, boursouflées, parfois même chéloïdes (cas exceptionnel).

Perte partielle de la sensibilité

Une désensibilisation partielle de la paroi, dans la zone située sous le nombril est souvent observée : il faut attendre en général 3 à 12 mois pour retrouver une sensibilité. Même si elles sont fréquentes les premiers mois qui suivent l'intervention, elles s'atténuent progressivement avec le temps.

Retard de cicatrisation

Une cicatrisation très longue peut être observée, prolongeant la phase post-opératoire, notamment chez les patients ayant une peau particulièrement abîmée et marquée de cicatrices.

Attentes partiellement satisfaites de la plastie abdominale

Quelques défauts surviennent parfois localement. Sont concernés :

  • la cicatrice, qui parfois est gênante, asymétrique ou qui n'est pas suffisamment atténuée. Il arrive même qu'elle soit large, épaisse, ou même chéloïde
  • le nombril qui peut parfois perdre son naturel
  • la peau, qui peut parfois être latéralement en surplus
  • les poils pubiens, qui peuvent être remontés si les bords de la peau ont été trop tirés pour suturer.

La plupart du temps, ces défauts peuvent être corrigés par des retouches chirurgicales. Elles sont réalisables en ambulatoire, sous anesthésie locale, voire sous anesthésie locale approfondie. Il faut patienter au moins 6 mois après l'intervention pour y avoir recours.

Civilité

Les messages se sont pas lus en temps réel et aucun renseignement de nature médicale ne sera donné par email. De plus, l'adresse contact n'étant pas une adresse sécurisée, votre message et vos informations pourraient être lus par un tiers.
Pour la prise de rendez-vous merci de contacter le 05 67 77 51 36
Actualités
  • Logo de la Clinique Rive Gauche à Toulouse
    Association avec le Dr Marion ARTHOZOUL
    Le docteur Foucras s'associe avec le Dr Arthozoul au sein de la clinique Rive-Gauche de Toulouse. Le Docteur ARTHOZOUL reprendra le même type d’activité que le Docteur FOUCRAS (chirurgie mammaire, chirurgie esthétique,…
  • Vidéoforum de Plastie 2017
    Le docteur Lionel Foucras a participé au congrès Vidéoforum de Plastie 2017 qui s'est déroulé à Toulouse du 30 juin au 1er juillet 2017.
  • Déménagement dans les nouveaux locaux de la clinique
    Le docteur Foucras vous informe du déménagement dans les nouveaux locaux de la clinique.
  • Participation au congrès SOFCEP à Marseille
    Participation au congrès SOFCEP à Marseille
    Le Docteur Foucras a participé au 30ème congrès de la Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens (SOFCEP) qui s'est tenu à Marseille du 1er au 3 juin 2017.
Prendre rendez-vous
Prendre rendez-vous en ligne
Contactez-nous par téléphone
Contactez-nous au 05 67 77 51 36
Donnez votre avis sur Google
Donnez votre avis
Plan d'accès
Plan d'accès