Le cabinet médical vous accueille dans des locaux sécurisés : un filtrage est mis en place à l'entrée de la clinique, vous devez avoir répondu au SMS de Doctolib sur l'absence de signes COVID, vous devez être équipé(e) d'un masque, la distanciation sociale est mise en place en salle d'attente, du gel hydroalcolique est à votre disposition. Les accompagnants ne sont pas acceptés sauf cas particulier (enfant, personne non autonome).
Cette organisation a des conséquences sur l'accueil des patients avec une augmentation des délais de prise de rendez-vous.

Complications potentielles de la chirurgie de la peau

Le docteur Lionel Foucras, chirurgien esthétique à Toulouse (Haute-Garonne) vous informe sur les complications potentielles après une chirurgie de la peau (ablation de lésions, correction de cicatrices)

Une chirurgie cutanée ne concerne que des opérations de la peau qui sont relativement légères. Elle n'en demeure pas moins un acte chirurgical comportant tous les risques et incertitudes, même minimes, inhérents à toute intervention médicale.

Même si elles sont rares, voici les complications susceptibles de survenir :

Complications liées à l'anesthésie

Le patient est informé des risques lors de la consultation pré-opératoire avec le médecin anesthésiste. Il faut garder à l'esprit que ces deux dernières décennies, les produits, les techniques et les procédés utilisés en anesthésie ont vraiment progressé. Aujourd'hui, la sécurité est très satisfaisante. On rappellera que l’anesthésie générale est exceptionnelle pour la chirurgie cutanée, les autres méthodes d’anesthésie le plus fréquemment pratiquées étant beaucoup plus légères.

Légers écoulements de sang

Facilement résorbables la plupart du temps, il arrive qu'ils surviennent même plusieurs jours après l'opération.

Ecchymoses (bleus)

Souvent peu importants, une évacuation peut être nécessaire pour les faire disparaître selon leur ampleur.

Infection

Un rejet des fils de suture ou l'existence d'ecchymoses peuvent en être l'origine. La cicatrice est alors rouge et douloureuse à certains endroits et du pus peut en couler. En général, l'infection peut être soignée par la prise d'antibiotiques ou par un traitement localisé, affectant parfois l'aspect cicatriciel.

Nécrose de la peau

Un manque d'affluence sanguine entraîne la mort de la peau. Toutefois très rare, une nécrose peut se produire lorsque les bords de la plaie sont excessivement tirés ou lorsque la densité du réseau vasculaire est insuffisante lors de l'exécution d'un lambeau. Elle peut altérer le rendu esthétique. Fumer augmente les risques de développer une nécrose.

Nécrose de la greffe

Une greffe peut ne pas prendre complètement et être nécrosée, pour la plupart des cas, partiellement, impliquant une prolongation de la durée des soins.

Cicatrisation anormale

Bien que très rares, des cicatrices peuvent parfois être boursouflées, fibreuses et indurées. Une intervention sur ce type de cicatrice se révèle sensible.

Nerfs alentour abîmés

Le réseau de nerfs sensoriels est généralement concerné et peut être la source d'une perturbation de la sensibilité (picotements, anesthésie, etc.). Cas exceptionnel, une partie motrice de la face peut être touchée, engendrant une paralysie partielle du visage, à l'endroit concerné (ex : la moitié du front). Ces symptômes sont en général ponctuels et s’estompent en l'espace de plusieurs semaines.

Autres problèmes possibles après chirurgie de la peau

Parfois une cicatrisation ne se déroule pas comme prévu et la cicatrice résiduelle n'est pas aussi discrète que souhaitée, et cela malgré tous les soins justement apportés pendant et après l'opération. Selon les patients, le résultat de cicatrisation dépend de plusieurs facteurs : l'endroit où se situe la lésion traitée, l'environnement, l'âge, etc.

Ces facteurs ont un caractère aléatoire ou même imprévisible, et ne sont que partiellement contrôlables, n'assurant pas le même processus de cicatrisation pour tous les patients. Il est d'ailleurs important de garder à l'esprit que les cicatrices relèvent de la capacité des patients à cicatriser, même si les sutures sont réalisées par le chirurgien. Si le résultat est décevant, en parler au chirurgien peut permettre de recourir à d'autres types de soins.

Dans le cas d'une lésion sévère de la peau, la partie opérée, même très largement retirée, peut se révéler insuffisante après son analyse au microscope (examen anatomopathologique). Les contours de la lésion sont parfois difficilement indentifiables, notamment à la simple vue de celle-ci. Il peut donc rester des tissus malades après l'intervention. Il est alors incontournable de refaire une chirurgie afin d'éliminer définitivement les parties tumorales restantes ou d'élargir la zone de sécurité autour de la lésion.

Parfois, une récidive locale peut réapparaître très tardivement (quelques années plus tard), bien que l'on ait estimé avoir complètement retiré la lésion et que cela ait été confirmé par une analyse microscopique. Il arrive en effet que certaines lésions soient dotées de plusieurs foyers de développement, certains étant parfois minuscules, éloignés du bourgeon principal et indétectables au cours de la première opération. S'ils ne sont pas retirés, ils peuvent ensuite poursuivre leur développement.

Civilité

Les messages se sont pas lus en temps réel et aucun renseignement de nature médicale ne sera donné par email. De plus, l'adresse contact n'étant pas une adresse sécurisée, votre message et vos informations pourraient être lus par un tiers.
Pour la prise de rendez-vous merci de contacter le 05 67 77 51 36
Actualités
  • Implants mammaires de marque MOTIVA
    Depuis près d’un an, le Docteur Foucras utilise des prothèses mammaires de marque MOTIVA. Il s’agit d’implants de dernière génération qui présentent de nombreux avantages en matière de sécurité, de résultat…
  • Affiche du congrès national chirurgie esthétique SOFCPR 2019 à Paris
    Congrès 2019 SOFCPRE de chirurgie esthétique à Paris
    Le Docteur Foucras a participé au congrès national de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique qui s’est tenu à Paris du 21 au 23 novembre 2019.
  • Logo de la Clinique Rive Gauche à Toulouse
    Association avec le Dr Marion ARTHOZOUL
    Le docteur Foucras s'associe avec le Dr Arthozoul au sein de la clinique Rive-Gauche de Toulouse. Le Docteur ARTHOZOUL reprendra le même type d’activité que le Docteur FOUCRAS (chirurgie mammaire, chirurgie esthétique,…
  • Le Body-Jet® : un concept de liposuccion innovant basé sur…
    La liposuccion assistée par jet d’eau, à la base du fonctionnement du Body-Jet® est une technique alternative à la liposuccion par tumescence classique.
Prendre rendez-vous
Prendre rendez-vous en ligne
Contactez-nous par téléphone
Contactez-nous au 05 67 77 51 36
Donnez votre avis sur Google
Donnez votre avis
Plan d'accès
Plan d'accès